Burons du Cantal
A la une

EDITION

Parution de la carte "Route des burons du Cantal"

Réédition de l’unique carte routière qui permet de trouver facilement 27 burons accessibles au public dans les Monts du Cantal et le Cézallier pour une découverte authentique sur les estives d’Auvergne.

Unique en son genre, cette carte routière conçue et réalisée par l’Association pour la Sauvegarde des Burons du Cantal en avril 2018, en partenariat avec la Société Michelin, le Parc Régional des Volcans d’Auvergne, le Crédit Agricole, offre la rare possibilité de parcourir les grands espaces de l’Auvergne et permet d’accéder à des burons en activités ou pour les visiter.

Mémoire d’une histoire humaine forte et marquante du Cantal, les burons sont les bâtiments emblématiques des Monts du Cantal, du Cézallier et de l’Aubrac où l’on fabriquait autrefois le fromage durant l’estive. Si plusieurs milliers de burons parsèment encore les paysages du Cantal, ils n’ont plus aujourd’hui d’activité fromagère. Deux burons pratiquent encore durant l’été la tradition fromagère et fabriquent du Cantal. Certains burons ont été transformés en gîte, refuge de montagne ou encore restaurant rural.

La nouvelle carte recense 27 burons situés dans des paysages grandioses. Accessibles au public, ces burons sont présentés avec leur localisation, l’altitude, l’activité, les accès, latitude et longitude, contacts pour des renseignements et les réservations.

Carte en vente dans les Offices du tourisme du Cantal (3 euros seulement)

A découvrir sur la route des burons du Cantal :

- Buron du Col de Legal (fabrication et vente de fromage)
- Buron de Cabrespine (refuge de montagne non gardé)
- Buron du Rauffet ( refuge de montagne en accès libre)
- Burons de Salers (musée, dégustation, vente de fromages)
- Buron d’Algour (fabrication et vente de fromages)
- Buron du Roc de Labro (refuge de montagne non gardé)
- Buron du Violental (refuge de montagne non gardé)
- Buron de la Béliche ( cave en tuff rouge visitable)
- Buron de Finiéro (visite sur rendez-vous)
- Burons des Chaussediers (ferme auberge)
- Buron de Veirières 1 (hébergement et restauration)
- Buron de Veirières 2 (gîte de groupe)
- Buron de Luciou ou Cheylus (refuge de montagne non gardé)
- Buron d’Eylac 1 (gîte d’étape sur réservation)
- Buron d’Eylac 2 (vente de produits fermiers, petite restauration)
- Buron du Col de Cabre (site en accès libre)
- Buron de La Chenal (site en accès libre)
- Buron de Belles Aigues (musée, dégustation)
- Buron de Meije Coste (refuge gardé toute l’année)
- Buron de la Souleyre (refuge de montagne non gardé)
- Buron de la Combe de la Saure (refuge, gîte, restauration)
- Buron de Lagat (accès libre, buron typique)
- Buron de Niercombe (gîte de séjour)
- Buron de la Fumade Vieille (gîte de séjour)
- Buron des Estives (restauration)
- Buron de Paillesseyre-bas (site de la Coopérative de transhumance
- Ma Montagne (oeuvre mémorielle de 25 sculptures contemporaines en hommage aux buronniers sur un parcours de six kilomètres. Grandiose)